info@equipemomenum.com
450-386-1175

1 Rue Saint-Charles-Borromée N • Joliette • QC • J6E 4R1

info@equipemomentum.com • 450-386-1175

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Comment les revenus alternatifs peuvent-ils affecter mon admissibilité pour un prêt hypothécaire?

Les revenus alternatifs, qui incluent les revenus de location, d'investissements, de travail autonome et les allocations gouvernementales, jouent un rôle de plus en plus important pour de nombreux Canadiens cherchant à obtenir un prêt hypothécaire. Explorons comment ces revenus peuvent être admis pour les prêts hypothécaires et comment notre équipe peut vous aider dans ce processus.

Types de revenus alternatifs

Revenus de location

Les revenus générés par la location de propriétés résidentielles ou commerciales.

Exemple

Si vous louez une propriété pour 1 800 $ par mois, vos revenus annuels de location seraient:

1 800 $ x 12 mois = 21 600 $

Revenus d'investissements

Dividendes, intérêts et autres gains générés par les placements financiers.

Exemple

Si vous recevez 5 000 $ en dividendes annuels, ce montant peut être ajouté à vos autres revenus pour déterminer votre capacité d'emprunt.

Revenus de travail autonome

Revenus provenant de la gestion d'une entreprise individuelle ou de la prestation de services en tant qu'indépendant.

Allocations et pensions

Différentes formes d'allocations gouvernementales, pensions de retraite ou d'invalidité.

Admissibilité pour les prêts hypothécaires

L'admissibilité des revenus alternatifs pour les prêts hypothécaires dépend de plusieurs facteurs, notamment la stabilité et la régularité des revenus, ainsi que la documentation fournie.

Documentation requise

Pour qu'un revenu alternatif soit pris en compte par les prêteurs, une documentation adéquate est essentielle. Voici les types de documents généralement requis pour chaque catégorie de revenu alternatif :

  • Revenus de location :

    • Contrats de location signés
    • États financiers des propriétés
    • Relevés bancaires montrant les dépôts des loyers
    • Déclarations de revenus indiquant les revenus de location
  • Revenus d'investissements :

    • Relevés de comptes d'investissement
    • Avis de cotisation de l'Agence du revenu du Canada (ARC)
    • Relevés fiscaux (T5, T3, etc.)
  • Revenus de travail autonome :

    • Déclarations de revenus des deux dernières années
    • États financiers de l'entreprise
    • Avis de cotisation de l'ARC
    • Contrats ou factures prouvant la source des revenus
  • Allocations et pensions :

    • Lettres officielles ou relevés de la source des allocations ou pensions
    • Relevés bancaires montrant les dépôts réguliers
    • Documents prouvant la durée et la fréquence des paiements

Travailler avec notre équipe

Chez Momentum, nous comprenons que chaque situation financière est unique. Nos courtiers expérimentés sont là pour vous aider à naviguer à travers les exigences des prêteurs et maximiser l'acceptabilité de vos revenus alternatifs. Nous collaborons étroitement avec vous pour rassembler la documentation nécessaire et trouver les meilleures options de prêt hypothécaire disponibles pour vous.

Conclusion

Les revenus alternatifs jouent un rôle essentiel dans la qualification pour des prêts hypothécaires pour beaucoup de Canadiens. Avec une documentation appropriée et l'expertise de notre équipe, vous pouvez exploiter ces revenus pour atteindre vos objectifs de propriété. Contactez-nous dès aujourd'hui pour discuter de vos options et mettre en place une stratégie personnalisée pour votre prêt hypothécaire.

Avez-vous trouvé cet article utile ?
OuiNon